Les meilleurs compteurs Geiger en 2024

Bienvenue sur compteursgeiger.com ! Nous représentons une poignée d’experts concentrée autour des compteurs Geiger. Ces appareils appelés aussi dosimètres ou radiamètres s’utilisent pour détecter le niveau de radioactivité ambiant. 

Compteurs Geiger : le top 3 du marché : 2024

Les mesures du dosimètre permettent de déterminer l’impact des rayonnements ionisants, alpha, bêta et gamma. Le compteur Geiger s’emploie généralement à des fins industrielles, scientifiques ou médicales. Cependant, le marché s’est ouvert au grand public au fil des dernières années. Ainsi, un nombre croissant de modèles ont vu le jour. Les marketplaces et vendeurs spécialisés connaissent un essor sans précédent. Et même si l’univers du compteur Geiger semble restreint, il est en réalité très complexe à appréhender.

Les particuliers peuvent acquérir un dosimètre facilement, mais il faut savoir qu’il y a une foule de facteurs à considérer avant de passer à l’achat. La nature des options change selon le besoin de chaque personne. A travers ce site, nous vous guiderons pour vous aider à réaliser le bon choix correspondant à vos attentes. 

  •  RADEX RD1706

Le RADEX RD1706 est conçu pour détecter et mesurer les rayonnements alpha, bêta, gamma, ainsi que les rayons X pénétrants. Le matériel de pointe est capable d’effectuer des relevés de radioactivité dans l’air, l’eau ou les aliments. Il peut localiser certaines fuites de substances radioactives. Composé d’un écran LCD lumineux, il interprète et donne le degré de radiation ambiante en microsieverts par heure (µSv/h). Sa plage de mesure se montre particulièrement convaincante puisqu’elle s’échantillonne de 0,05 à 999,99 µSv/h. Un système d’alarme prévient en cas de radiation trop élevée.

Ce mini dosimètre convient aux particuliers, où aux professionnels œuvrant dans l’industrie nucléaire. L’appareil se destine également au personnel du secteur médical, les scientifiques, les laborantins, chimistes, et autres professions assimilées.

  •  Radex RD1503 +

Ce compteur Geiger Müller rejoint la famille des radiamètres haute précision. En effet, le compteur Geiger Radex 1503+ offre une sensibilité de mesure pouvant aller de 0,10 à 0,90 µSv/h, un résultat 10x plus exact que le modèle RD1706. D’ailleurs, cet équipement reste amplement suffisant pour une grande majorité d’utilisateurs.

RADEX est la marque officiellement recommandée par la CRIIRAD pour mesurer le rayonnement radioactif. La manipulation est relativement aisée, et le service client se démarque par son efficacité. Bien qu’il soit d’excellente conception, l’appareil peine à détecter certaines émanations toxiques comme le radon. Il est donc nécessaire de confier cette tâche à d’autres instruments.

Le dosimètre radon permet d’évaluer les taux de concentration de ce gaz radioactif. Les niveaux de radon supérieurs 0,4 µSv/h sont suspects et méritent une attention de premier ordre. Nous reviendrons davantage sur les notions de becquerel et de capteurs, un peu plus bas. 

  •  RADEX RD1212-BT

Le RADEX RD1212-BT est un compteur Geiger premium qui se sert de la technologie Bluetooth pour transmettre les données sur Smartphone ou ordinateur. Il est sensible aux radiations alpha, bêta, ainsi qu’aux rayonnements cosmiques. L’affichage montre différentes doses et seuils cumulés avec un comptage par minute (CPM). Ce radiamètre comprend un bip sonore prévenant lorsqu’un taux de radioactivité semble anormal.

Le prototype mis en avant par la société RADEX s’affirme comme un modèle au top de la performance. Il s’adresse aussi bien à un public chevronné, qu’à des personnes novices en la matière.

Quel est le prix d’un compteur Geiger ?

Le tarif d’un compteur Geiger varie en fonction de ses caractéristiques et de ses fonctionnalités. Les compteurs Geiger pour usage domestique peuvent être achetés pour des prix allant de plusieurs centaines à quelques milliers d’euros. Les compteurs Geiger professionnels, quant à eux, s’échelonnent entre 1 000€ et 10 000€, voire plus.

Les radiamètres d’entrée de gamme, comme ceux destinés au large public, ont généralement des caractéristiques de base telles que la détection des rayonnements alpha, bêta et gamma, avec un affichage digital pour les résultats de comptage, ainsi qu’un boîtier étanche garant de la protection de l’appareil en environnement extérieur. Comptez entre 200€ et 700€ pour bénéficier d’un compteur Geiger pleinement opérationnel !

Qui a inventé le compteur Geiger ?

A l’origine du compteur Geiger se trouvent un physicien allemand, Hans Geiger, et un autre de nationalité néo-zélandaise, Ernest Marsden. Ce duo de scientifiques a effectué une expérience pour mesurer la dispersion des particules alpha dans l’air, en utilisant un tube à ionisation qui contenait une substance radioactive

Leur invention a permis de découvrir de nouveaux phénomènes liés à la radioactivité, et a donc contribué à la compréhension de cette discipline si particulière, qu’est la physique nucléaire.

Quelle est l’unité de mesure d’un compteur Geiger ?

L’unité de mesure utilisée par un compteur Geiger est le compte par minute (CPM) ou le compte par seconde (CPS). Cette échelle de valeur met en avant le nombre de particules ionisantes repérées par l’appareil.

L’appareil indique la dose de rayonnement reçue et affiche ces résultats en microsievert (µSv) ou le millisievert (mSv).

Attention, les normes précitées ne sont pas interchangeables. Le compte par minute (CPM) ou par seconde (CPS) évalue la proportion des substances ionisantes, tandis que le microsievert (µSv) ou le millisievert (mSv) se concentre sur la quantité d’énergie emmagasinée par unité de temps.

Qu’est ce que le becquerel ?

Le becquerel (Bq) est une unité de mesure de la radioactivité. Elle se formule comme le volume de désintégrations radioactive par seconde d’une substance donnée. La métrique puise son essence des premières découvertes liées à la radioactivité en 1896. Le conseil scientifique international a nommé cette unité de comptage en l’honneur d’une grande icône de la physique nucléaire, Henri Becquerel.

Ce chercheur s’est associé avec Marie Curie, une autre figure forte du domaine scientifique. Le duo participe à des projets communs pendant de nombreuses années. L’émission lumineuse des sels d’uranium ont permis de mettre au grand jour les phénomènes radioactifs. Marie Curie est célèbre pour avoir isolé des isotopes comme le polonium et le radium. Par ailleurs, grâce à des procédés inédits pour l’époque, elle a pu quantifier le taux de radioactivité de ces derniers. Physicienne et à la fois chimiste, Marie Curie est ainsi devenue un personnage emblématique de la communauté scientifique. Les contributions apportées représentent une valeur ajoutée inestimable aux yeux des experts et des observateurs passionnés.

Où acheter un compteur Geiger Müller ?

Il y a plusieurs options si vous désirez investir dans un compteur Geiger Müller (GM). Vous pouvez acheter cet appareil neuf ou d’occasion auprès de revendeurs spécialisés. Généralement, ces outils de détection se trouvent en ligne sur Amazon ou eBay.

Comment choisir son compteur Geiger ?

Le compteur Geiger ou Geiger Muller, s’est développé dans les années 20, puis s’est considérablement amélioré au fil des ans pour devenir l’outil essentiel de mesure des rayonnements ionisants tels que les particules alpha, bêta, gamma et les rayons X.

Aujourd’hui, la demande pour la détection de la radioactivité est plus forte que jamais, attirant un grand nombre de personnes pour diverses raisons. Cependant, avec la variété de marques et de produits disponibles sur le marché, il peut être difficile de faire un choix judicieux, sans parler du vocabulaire technique lié aux caractéristiques de ces radiamètres.

Pour vous aider dans cette démarche, nous avons créé un guide d’achat sur les compteurs Geiger afin de vous fournir des informations fiables, ainsi que des conseils pour sélectionner le bon appareil. Découvrez un palmarès de compteurs à un prix compétitif, abordable pour toutes les bourses. Nous espérons que les informations distillées vous seront utiles afin de trouver le compteur Geiger fidèle à vos expectatives.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un radiamètre ?

Bien que le compteur Geiger soit un outil prisé pour sa justesse dans l’évaluation des mesures, il n’est pas exempt de tout défaut. Dans le tableau ci-dessous, nous listons les points positifs et les autres aspects négatifs à examiner avant de se lancer dans un achat de la sorte.

Ce tableau dresse la liste des avantages et des inconvénients du compteur Geiger.

Pour élaborer notre comparatif des compteurs Geiger, nous avons retenus 3 composantes essentielles : l’ergonomie et la facilité d’utilisation, l’étendue du rayonnement proposé par l’appareil, et la question budgétaire.

Un dosimètre agréable à lire est un plus, les menus, les options, ne doivent pas être brouillonnes. Le diamètre de rayonnement participe également aux critères incontournables pour effectuer la bonne pioche. Enfin, il y a le tarif. De nos jours, il existe des compteurs Geiger accessibles niveau prix. Pas besoin forcément de sacrifier son porte monnaie ! Des solutions plutôt économiques sont disponibles, comme nous allons le voir plus bas.

Les meilleurs compteurs de radioactivité pour amateurs et professionnels

De nombreux modèles de compteurs Geiger envahissent le marché. Curieux ou professionnels aguerris pourront se référer à notre sélection exclusive.

 

  •  Compteur Geiger Müller GMC-320

Cette machine portative est au diapason et vous avertit des principaux rayonnements radioactifs. Elle se dote d’un écran LCD pour exposer les données chiffrées, et d’une alarme sonore qui signale les niveaux de radioactivité élevés.

 

  •  Compteur Geiger Müller GQ GMC-300E+

Ce dispositif mesure 3 types de rayonnements, alpha, bêta et gamma. Le boîtier embarque une technologie LCD. Comme pour le modèle précédemment cité, un avertisseur sonore est de la partie. Notons également la présence d’un paramétrage, permettant de transférer les informations sur un ordinateur. Les enregistrements sont ainsi stockés et sauvegardés.

 

Comment fonctionne un compteur Geiger ?

Le compteur Geiger est équipé d’une fenêtre radio transparente à l’extrémité de son tube cylindrique. Les compteurs Geiger mesurent l’exposition aux rayonnements en relevant les particules radioactives dans l’air. Cela se fait en tirant parti des propriétés ionisantes du rayonnement, qui interagissent avec un détecteur dans le compteur.

Les rayons X et les rayons gamma sont capables d’ioniser les molécules et les atomes en leur enlevant les électrons. Lorsque le rayonnement pénètre dans le tube compteur, les atomes d’un gaz noble présent dans la pipette l’absorbent. En conséquence, un électron est éjecté et repéré dans le canule doseur.

Ce schéma montre le principe de fonctionnement du compteur Geiger.

Le potentiel électrique élevé entre le fil et le cylindre proche attire les électrons vers l’anode. Le processus créé une réaction en chaîne. Il arrache des substances d’autres atomes, comme par exemple ceux de gaz rares. La libération provoque un effet domino. On appelle le phénomène, ionisation par impact. Un compteur Geiger émet un « clic » distinctif lorsque le faisceau d’électrons frappe son fil. Ainsi, le courant électrique généré est quantifiable. Des systèmes d’avertissement LED, ornent ces dispositifs, prévenant d’un quelconque seuil anormal de radioactivité.

 

Qu’est ce que le radon ?

Le radon est un gaz radioactif naturel qui se forme à partir de la décomposition de l’uranium dans les roches et les souterrains. Il se concentre dans les bâtiments et cause des problèmes de santé si des quantités élevées sont inhalées pendant une période prolongée. Les symptômes liés à l’exposition au radon peuvent inclure des problèmes respiratoires et un risque accru de cancer du poumon. Il est important de tester les niveaux de radon dans les maisons et les vieilles constructions

Un isotope de radon rassemble des atomes gazeux ayant plusieurs neutrons. Les isotopes les plus couramment rencontrés sont le radon-222, le radon-220 (également connu sous le nom de thoron) et le radon-219.

Le radon-222 est le plus commun. Ce dernier est considéré comme le plus dangereux en raison de sa longue durée de vie

Qu’est ce qu’une chaîne de désintégration ?

Une chaîne de désintégration est un processus par lequel un noyau radioactif se désintègre en un autre noyau en émettant des rayonnements. Il existe 2 types de chaîne de désintégration : alpha et bêta.

Les noyaux des atomes s’éliminent en créant des milliers de particules. Ce mécanisme de réaction continuelle se propage pour produire des isotopes radioactifs. Ainsi, le gaz naturel du radon-222 ne déroge pas à cette règle. 

Quel est le seuil de radioactivité critique pour la santé humaine ?

Il est difficile de déterminer un palier à partir duquel les rayonnements seraient dangereux. Cependant, les experts en radioprotection établissent différentes échelles de valeurs incluant des limites d’exposition. Le but est la prévention, et minimiser l’impact néfaste du nucléaire sur la santé. Dans ce registre, les seuils varient selon qu’on soit un particulier ou un travailleur de la filière énergétique ou de l’industrie nucléaire.

Les employés soumis à des risques perpétuels peuvent recevoir une dose maximale de 20 millisieverts (mSv) par an. Les spécialistes affirment que les proportions pour un grand public peuvent atteindre 1 mSv par an.

En aucun cas, ces chiffres ne doivent être pris à la légère. Toute exposition présente une menace sanitaire certaine. Les scientifiques estiment qu’une dose aiguë de 100 mSv matérialise une frontière à ne pas franchir. Même un rayonnement faible a la faculté d’altérer les tissus corporels humains. Il est donc toujours préférable de limiter autant que possible l’exposition aux rayonnements.

Qu’est que le césium 137 (Cs-137) ?

Isotope radioactif, le césium 137 est un élément hautement contaminant. Sa durée de vie moyenne s’élève à près de 30 ans. Lorsque les particules se désintègrent, elles provoquent une libération d’énergie à grande échelle, caractérisée principalement par un puissant rayonnement gamma. Le césium 137 ne se rencontre jamais en milieu naturel. Il est une composante des réactions de fission au sein des centrales nucléaires.

Il peut survivre un siècle et poser des problèmes de pollution radioactive en se propageant dans les sous-sols, l’eau ou l’air. Le traitement des déchets nucléaires est donc un enjeux capital. Non seulement une mauvaise gestion aura des conséquences néfastes pour l’environnement, mais elle aura également des issues négatives pour la santé publique.

Le césium 137 est un sous-produit de la désintégration de l’uranium et du plutonium. On le trouve en quantité dans les réacteurs nucléaires, les armes atomiques et certains complexes industriels.

L’explosion du réacteur de Tchernobyl

La catastrophe de Tchernobyl en 1986 a été l’un des pires accidents nucléaires de l’histoire, entraînant une libération massive de césium-137 dans l’environnement. L’incident a causé de graves problèmes de santé aux personnes vivant à proximité. Les dommages environnementaux à long terme se font encore ressentir aujourd’hui.

On estime que jusqu’à cinq millions de personnes ont été exposées aux pluies radioactives à la suite de l’événement. Des milliers de civils sont morts en raison de complications liées aux radiations.

De plus, une vaste zone autour de la centrale de Tchernobyl a été évacuée et reste inhabitable à ce jour. Le drame de Tchernobyl rappelle à quel point l’énergie nucléaire peut être dangereuse si elle n’est pas gérée correctement. Ce sombre épisode a conduit à la mise en place de nouvelles normes de sécurité renforcées dans les centrales nucléaires du monde entier.

La catastrophe nucléaire de Fukushima

Le 11 mars 2011, le Japon a été gravement touché par un séisme de magnitude 9,0 sur l‘échelle de Richter, entraînant une vague scélérate dévastatrice. Les côtes nipponnes ainsi frappées de plein fouet, subissent un affront sans précédent. Ce tsunami déclenche l’une des pires catastrophes nucléaires de l’histoire de l’humanité.

La centrale nucléaire de Fukushima Daiichi a été gravement endommagée et a rejeté des matières radioactives dans l’environnement. Ce désastre a eu de lourdes conséquences pour le peuple japonais et a motivé à l’arrêt temporel de toutes les centrales du pays. Les séquelles d’un tel cataclysme sont encore visibles aujourd’hui, de nombreuses zones étant encore touchées par la contamination radioactive.

Bien qu’il n’y ait eu aucun décès direct lié aux sources radioactives, des milliers de personnes ont été exposées à des niveaux élevés de rayonnement. Il y a eu un nombre accru de cas de cancers de la thyroïde chez les enfants et les adolescents. La radioactivité omniprésente dans l’air, les liquides et les aliments a causé d’immenses dommages aux écosystèmes naturels, à la faune et à la flore. Malgré les opérations de nettoyage menées par les autorités locales, les dégâts restent immenses.

L’économie de la région a subi des pertes considérables en raison de l’interdiction de vente des produits locaux, affectant les agriculteurs et les pêcheurs. Le coût de la décontamination et du démantèlement de la centrale nucléaire était très élevé, portant atteinte à l’industrie nucléaire japonaise, toute entière.

Enfin, l’accident a eu un impact psychologique majeur sur les survivants. Les populations évacuées, le personnel de la centrale, sont les premières victimes de pathologies psychologiques telles que des stress post-traumatiques, des crises d’anxiété, ou de la dépression profonde.

Applications courantes des compteurs Geiger

Les compteurs Geiger trouvent une utilité dans plein de domaines. Tout d’abord, on peut s’en servir à des fins personnelles pour détecter les niveaux de radiation dans les aliments ou les boissons. Mais l’emploi d’un dosimètre ne s’arrête pas en si bon chemin.

Ce petit compteur prévient quand une fuite radioactive se produit à l’intérieur d’usines de recyclage de déchets, des centrales nucléaires ou d’autres installations industrielles. Les radiamètres constituent des outils dont la valeur s’avère inestimable. En effet, ils sont en mesure de repérer la moindre source potentielle de pollution radioactive.

Ces appareils affichent le seuil de radioactivité dans l’air, l’eau ou les sols. En recherche scientifique, on intègre ce dispositif pour évaluer les radiations émises par les roches ou les minéraux. Les secteurs de la géologie, certaines branches de la géochimie et de la géophysique se réfèrent à ses fonctionnalités.

Dans un cadre plus axé sur le sécuritaire, les compteurs Geiger connaissent un attrait grandissant pour inspecter les bagages ou véhicules suspects.

Comment interpréter les résultats d’un compteur Geiger ?

Selon les données fournies par un compteur Geiger, il existe diverses interprétations de la mesure de la radioactivité.

En effet, ces instruments peuvent quantifier les radiations dans un lieu donné, en unités telles que le becquerel ou le curie. Ces valeurs reflètent le nombre de désintégrations atomiques qui se produisent par unité de temps.

Il est également possible pour certains compteurs Geiger de mesurer la dose de rayonnement reçue par une personne, cette métrique étant exprimée en unités telles que le sievert, indiquant l’énergie absorbée par le corps humain.

Afin de prévenir les risques potentiels liés à une exposition excessive à la radioactivité, ces instruments sont équipés d’un système d’alarme qui vous informera lorsque les niveaux de rayonnement ou de radioactivité deviennent trop élevés, vous permettant ainsi d’agir promptement.

Quelle est l’étendue du rayonnement d’un radiamètre ?

La portée du rayonnement mesurée par un compteur Geiger se limite généralement à moins d’un mètre. Le périmètre exact dépendra de la sensibilité de l’appareil et de la source de radioactivité.

Le compteur Geiger tient compte uniquement des particules ionisantes émises par les matières radioactives, tels que les rayonnements alpha, bêta et gamma. Il ne prend pas en charge les rayonnements non ionisants, comme les ondes électromagnétiques ou les rayonnements infrarouges.